Facebook Twitter

<a href="/nouvelles/anonyme/olivier-choiniere-remporte-le-prix-siminovitch">Olivier Choinière remporte le Prix Siminovitch</a> <a href="/nouvelles/anonyme/michel-marc-bouchard-et-david-latham-recevront-le-prix-gascon-thomas">Michel Marc Bouchard et David Latham recevront le prix Gascon-Thomas</a> <a href="/nouvelles/anonyme/les-gagnants-des-montreal-english-theatre-awards">Les gagnants des Montreal English Theatre Awards</a> <a href="/revue/152/article/tu-nous-finances-elle-nous-finance-vous-nous-financez">Tu nous finances, elle nous finance, vous nous financez</a> <a href="/revue/152/article/mettre-en-scene-une-mise-a-mort">Mettre en scène une mise à mort</a> <a href="/revue/152/article/mourir-epuise">Mourir épuise</a>

Dernier numéro : 152

Le 152e numéro de la revue JEU sera lancé au Salon B, 4231, boulevard Saint-Laurent, le lundi 27 octobre à 17 h 30 et fera son entrée dans les kiosques et les librairies le 3 novembre.

Dirigé par Michelle Chanonat, le dossier de ce numéro est consacré à la représentation de la mort au théâtre.

Indicible, inénarrable et irreprésentable, la qualifiait le philosophe Vladimir Jankélévitch. La mort est un des tabous les plus forts des temps modernes. Le théâtre serait-il le dernier endroit où l’on en parle, où on la représente, où on la figure ?

Sont notamment abordées les démarches de Marcel Pomerlo, Denis Lavalou, Rabih Mroué, Lina Saneh, Denise Guilbault, Michel Nadeau et Pier-Luc Lasalle.

Hors dossier, on trouve entre autres un récit de voyage signé Annick Lefebvre et Olivier Sylvestre, une entrevue avec Akram Khan et un portrait de Ivan Viripaev.

Acheter la revue en format numérique.

 

Accueil

Blogue
Michelle Chanonat

Le Théâtre de la Bordée ouvre sa saison avec la pièce de Denise Boucher, Les Fées ont soif qui, lors de sa

>>>
Critiques
Raymond Bertin

Il n’arrive pas si fréquemment qu’on nous présente des spectacles de théâtre bilingues. Le cas de

>>>

Articles tirés de notre dernier numéro

Éditorial / Christian Saint-Pierre

En 1997, à l’occasion du Festival de théâtre des Amériques, on donne au Théâtre Denise-Pelletier Les Sept Branches de la rivière Ota. C’est la première création monumentale de Robert Lepage à laquelle j’assiste. Bombe atomique. Camp de

>>>
Dossier / Michelle Chanonat

Indicible, inénarrable et irreprésentable, la qualifiait le philosophe Vladimir Jankélévitch. La penser revient à fantasmer une expérience personnelle inimaginable à travers celle de l’autre, impensable. Elle est un des tabous les plus forts des temps

>>>
Dossier / Michelle Chanonat

Comment mettre en scène la mort ? Comment représenter la lente déchéance du corps et la lutte de l’esprit devant la mort ? Lors de deux entretiens, l’un avec Michel Nadeau et l’autre avec Denise Guilbault, menés autour de la mise en scène de

>>>
Dossier / Marcel Pomerlo

Mourir peut s’avérer une activité fort épuisante. Pour créer la vie, l’acteur doit-il obligatoirement passer par là ?

À la mémoire de Catherine Bégin

Souvent, je meurs.

Oui, c’est une chose qui m’arrive

>>>
Enjeux / Emilie Jobin

Dans le milieu théâtral, comme ailleurs, les campagnes de sociofinancement sont de plus en plus courantes. Regard sur le phénomène.

Vous êtes fraîchement diplômé d’une école de théâtre. Déterminés à évoluer le plus rapidement possible au

>>>
Publications

Vient de paraître aux Éditions Prise de parole, Molly Bloom de James Joyce, dans une traduction de Jean Marc Dalpé

>>>
Espace Théâtre
La zone audio-vidéo

UNE TABLE RONDE À ÉCOUTER
Théâtre et politique : de faux amis?

La 59e Entrée libre de JEU a eu lieu le 3 juin 2014 au Quartier général du Festival TransAmériques. Les invités de Michel Vais étaient : Philippe Ducros, Carole Fréchette, Étienne Lepage et Marcel Pomerlo.

 

Infolettre

Critiques
Lucie Renaud

On pourrait comprendre Koalas de Félix-Antoine Boutin comme une pièce sur la dépendance affective. Cela

>>>
Critiques
Alain-Martin Richard

Dans l’antre d’une pharmaceutique puissante, deux jeunes s’engagent comme cobayes pour les essais cliniques d’un

>>>
Nouvelles

Le Prix Siminovitch 2014 a été décerné à l'auteur et metteur en scène Olivier Choinière. Sa protégée : l'auteure

>>>